Où ?

Théâtre Nanterre Amandiers, 19 janvier/12 février 2012; Théâtre Vidy-Lausanne, 6/18 mars; Espace des arts de Chalon-sur-Saône, 30/31 mars; Théâtre des arts de Cergy, 22/23 mai. Tournée MAI-JUIN 2013.

lundi 31 octobre 2011

box

un parking, un(e) box...
proposition carrée, B.C :


avec des feuilles ? des dollars ? des zéros ?

dimanche 30 octobre 2011

les théâtres...

bad bank !

Les 3 P sont 3 parques sont 3 moira sont 3 fata sont 3 fées sont 3 pétasses sont 3 furies sont 3 sorcières sont 3 DRH sont 3 folles sont 3 agences de notation sont 3 filles sympa grave. Egale trente-trois.
Trente-trois.

Elles le prouvent :

... et 3 tempos de musique, slow, fast, medium, 3 registres de la voix, grave, aigu, medium,
 3... mediums

lundi 24 octobre 2011

3 dictateurs à l’Elysée

3 fois 3 plats pour 3 rois de.

Menu Bokassa, 1969 :
Suprêmes de soles Saint-Germain
Filet de Charolais Messidor
Parfait moka

Menu Saddam Hussein, 1965 :
Bar farci en croûte
Selle d’agneau
Nougatine glacée à la fraise

Menu Ceausescu, 1980 :
une mousse de truite sauce Nantua
un Emincé de volaille de Bresse Albufera (au foie gras), escorté de ses deux purées mousseline
un Chambord glacé au cassis

Menu Kadhafi, 2007 :
non communiqué

Les 3 Parques les attendent dans le parking.

Ci-dessous Nicole Genovese en plein effort de  mémorisation du texte

samedi 22 octobre 2011

pim pom et paf

Tell me a tale, will you ?
video William ?

Prise d'espace au Planétarium des Amandiers, 30/09/11, Nicole Genovese, Caroline Espargilière


parking
voyage
pieds nus ?

pas pu

vendredi 21 octobre 2011

Thank's to International Business Machines


Extrait du Théâtre des questions http://theatredesquestions.blogspot.com/, et qui prendra sans doute sa place dans les 3P. 
Merci I/B/M.
International, business, et machines, sont par ailleurs les bons mots-clés du siècle !

2
Savons-nous placer plus haut la barre ?
Attendons-nous suffisamment de nos collaborateurs ?
Est-ce que nos objectifs PBC sont suffisamment exigeants ?
Etes-vous obligé de faire attention aux tâches que vous confiez à ce collaborateur ?
Est-ce que le collaborateur apprend de ses erreurs ?
Le collaborateur prend-il beaucoup de votre temps ?
Est-ce que le collaborateur se justifie ou cherche des excuses en cas de problèmes ?
Accepteriez-vous de travailler conjointement sur un projet avec ce collaborateur ?
Est-ce que le collaborateur pourra faire face à l’évolution de l’entreprise ?
Est-ce que vous décideriez d’employer ce collaborateur si vous étiez patron d’une PME ?
Embaucheriez-vous ce collaborateur aujourd’hui ?

3
Avez-vous identifié le problème avec le collaborateur ?
L’avez-vous informé d’une notation 4 potentielle ?
Avez-vous pu déterminer si un facteur extérieur influe sur ses résultats (maladie, problème personnel) ?
Jugez-vous que ce facteur agit de façon durable, provisoire, définitive ?
Avez-vous initié avec ce collaborateur un entretien intermédiaire de performance pour lui faire part des résultats insuffisants ou des comportements professionnels inadéquats et déterminer un plan d’amélioration ?
Avez-vous discuté avec le collaborateur des alternatives à l’intérieur ou à l’extérieur d’IBM ?
Vous êtes-vous vous-même plusieurs fois demandé si vous n’aviez pas de faibles contributeurs dans votre équipe ?

IBM, Identification et gestion des faibles contributeurs. Indicateurs 2001.

Toutes questions qui me semblent au fond tendre à ceci :

4
Vous êtes déjà demandé si vous étiez vous-même un contributeur : 1, satisfaisant ; 2, excellent ; 3, médiocre ?
Estimez-vous avoir tout mis en œuvre pour trouver une solution ?
Attribuez-vous la persistance du problème à l’incapacité du collaborateur ou à votre inaptitude à le résoudre ?
Si vous deviez-vous attribuer une note, que vous donneriez-vous ? 4 ? 3 ? 2 ? 2+ ? 1 ?

extérieur jour versus fluos


A propos d'un désir de lumière et de son carrément on/off, in/out, 
comme d'une minuterie dans un parking, 
pas fondu désenchaîné,  
zappage télé... 
Le texte aussi. Feuille déchirée. Cuté.

"Cela me parle assez l'idée de parking.
La lumière du jour, qui entre dans un espace urbain et souterrain, de facon violente et diurne.
J'aime bien le rapport entre le quai, le soleil et les fluos qui ne servent a rien... Et le fort contre-jour.
Voilà, c'est l'humeur du matin."  
21/10/11 Bertrand Couderc